Votre budget va bien, vos paiements de dettes sont faits à temps, il vous reste même un petit surplus pour de belles vacances cet été…

Mais… vous aviez oublié de prévoir le renouvellement de l’immatriculation de l’auto et, comble de malheur, votre vieille laveuse choisit justement ce mois-ci pour tomber en panne !

Dans ces circonstances, pas de réponse miracle : si on n’a pas d’argent de côté, la seule façon de s’en sortir est de gruger dans le budget courant.  Vous coupez donc toutes les sorties, reportez à plus tard les projets de vacances et devez malheureusement retarder le paiement de certains comptes ou dettes.

De telles situations surviennent souvent lorsque se présentent les dépenses qu’on appelle «irrégulières».  Les dépenses irrégulières sont appelées ainsi car elles ont la particularité de ne se présenter qu’une ou deux fois par an… ce qui fait qu’on les oublie souvent.  Quelles sont-elles ? Il peut s’agir du renouvellement du permis de conduire et de l’immatriculation de la voiture; des dépenses liées à la rentrée scolaire; des cadeaux d’anniversaire; du changement des lunettes; d’une réparation sur la voiture, des assurances, etc.

Un bon budget, bien équilibré et que vous respectez avec discipline, ne vous servira à rien si vous  ne prévoyez pas vos dépenses irrégulières.  Afin d’éviter que ces dépenses ne déstabilisent tout le travail que vous avez fait pour équilibrer votre budget, la méthode du compte d’épargne peut vous aider à «prévoir les imprévus».

Pour ce faire, vous devez :

  1. Dresser la liste de toutes vos dépenses irrégulières.
  2. Inscrire le montant que vous consacrez annuellement à chaque dépense.
  3. Faire le total de tous ces montants.
  4. Diviser ce total par douze (pour les douze mois de l’année).
  5. Le résultat de ce calcul vous donnera la somme à déposer, chaque mois dans votre compte d’épargne, ce qui vous aidera à payer vos dépenses irrégulières quand elles se présenteront sans que vous ne deviez gruger dans votre budget courant.

Il est conseillé d’ouvrir un compte épargne à même votre compte chèque qui servira uniquement à gérer vos dépenses irrégulières.  C’est dans ce compte que vous déposerez vos montants mensuels et que vous prélèverez les sommes nécessaires pour payer vos dépenses irrégulières quand elles se présenteront.

Attention !  Prenez soin d’écrire (papier, grille Excel, etc.) toutes les dépenses irrégulières que vous réglez, de façon à ne pas dépasser les montants que vous aviez prévus… sinon vous risquerez de déséquilibrer à nouveau votre  budget.

Que faire si vous n’avez pas les sommes nécessaires pour déposer à chaque mois dans votre compte d’épargne ?

Certains budgets sont plus serrés que d’autres, et plusieurs n’ont pas les moyens d’avoir un gros compte d’épargne.  Il est toutefois possible de mettre de côté les montants reçus pour la TPS et les retours d’impôt.  Ces sommes ne réussiront pas à prévoir tous les «imprévus», mais pourront cependant donner un sérieux coup de pouce lorsque se présentera une dépense irrégulière.

Note : utiliser tout type de revenu irrégulier uniquement pour vos dépenses annuelles, permet de diminuer la part de revenu mensuel à économiser pour ce type de dépenses

Par exemple :
Pierre-Jean Jacques a un total de dépenses annuelles se chiffrant à 3500$. Il doit  épargner 292$/mois  (3500$/ 12 mois).
S’il choisit d’utiliser, pour ce type de dépenses, ses revenus irréguliers (TPS, retour d’impôt, prime, etc.), qui totalisent pour lui 1200 $,  il devra économiser 2300$ (3500$-1200$ divisé/ 12mois),  soit 192$/mois à déposer dans son compte épargne.